22/03/2018

Vente aux enchères exceptionnelle du mobilier du Ritz !

Une vente aux enchères unique

Après quatre années de travaux, le Ritz a réouvert ses portes en 2016. L’occasion pour le célèbre palace de la place Vendôme, intimiste et étincelant, où artistes, têtes couronnées écrivains…, avaient leurs habitudes, de gagner en confort, sans renier évidemment son style et son illustre histoire.

Si un grand nombre d’objets ont accompagné depuis 120 ans les rénovations successives de l’hôtel, certaines pièces n’ont pas retrouvé leur place dans les chambres et les salons lors de la dernière campagne de restauration. Tabourets de bar, canapé 3 places de style Napoléon III, lustres-lanternes, coiffeuse de style XVI, paire de bergères, rideaux … 10 000 objets, provenant des différents anciens aménagements de l’hôtel, sont proposés aux enchères du 17 au 21 avril 2018. La vente sera précédée d’une exposition scénographiée par un grand décorateur parisien qui métamorphosera, l’espace d’une semaine, les salons de l’hôtel Marcel Dassault, le siège de la maison Artcurial qui s’est vu confier le soin d’organiser la vente aux enchères, au Rond-Point des Champs-Elysées.

« Cette vente exceptionnelle permettra de revisiter l’histoire prestigieuse du Ritz Paris, précise François Tajan, président délégué d’Artcurial. Tous les objets du catalogue sont porteurs de sa légende au gré de ses anciennes décorations, d’un goût unique et d’une notoriété sans égal, qui poursuit son épopée fastueuse depuis sa réouverture en 2016. Collectionneurs et aficionados du 15 place Vendôme auront la chance unique de pouvoir s’approprier une partie du mythe Ritz lors de cette vente événement. »

Une petite encyclopédie illustrée des arts décoratifs français du XVIIe au XIXe

Depuis son inauguration le 1er juin 1898, le Ritz incarne l’élégance et le luxe feutré, synonymes d’art de vivre à la française. Il y a un véritable style Ritz, reconnaissable entre tous. Il entremêle avec harmonie tableaux, lustres et antiquités françaises du style Louis XIV à l’Empire en passant par la Régence et le règne de Louis XVI. C’est César Ritz lui-même qui est à l’origine de ce style inimitable. Dès l’ouverture, il a en effet souhaité que son établissement, « le plus bel hôtel du monde », ressemble à une demeure familiale privée, décorée au fil des générations, où se serait accumulé un mobilier varié.

Vue de la place Vendôme depuis la suite impériale à l’Hôtel Ritz à Paris, France, le 28 avril 1994.

Pendant douze mois, une équipe de 15 personnes a patiemment inspecté, étiqueté et inventorié les 10 000 pièces du catalogue. Celles-ci étaient jusque-là entreposées précieusement dans 124 conteneurs installés dans un hangar de près de 3 000 m². Après cinq jours d’exposition, les 3 500 lots et les 10 000 objets seront soumis en enchères par 2 commissaires-priseurs pendant plus de trente-cinq heures de vente. Chaque pièce proposée est estampillée Ritz Paris. Pour décrocher un petit morceau de l’histoire du somptueux palace, il faudra débourser entre 100 € et 5000 €. A saisir notamment : la première baignoire du Ritz estimée entre 1 500 et 2 500 €. Avis aux amateurs…

Dans la même catégorie