08/08/2019

Quelles aides financières pour rénover un château ?

Pour les passionnés des vieilles pierres…

Acheter un château du Moyen-âge, de la Renaissance… un rêve d’enfant ? Tous les ans, des châteaux en France changent de main. Acheter un morceau de notre patrimoine reste abordable. Le plus coûteux, c’est la rénovation de ces vieilles pierres abîmées par le temps et leur entretien. Heureusement, l’Etat peut vous accorder des aides, sous formes de subventions ou de défiscalisation pour restaurer et redonner une seconde vie aux chateaux. Alors, quelles sont ces subventions ?

Il faut savoir que seuls les châteaux, protégés au titre des Monuments Historiques (inscrits ou classés) peuvent bénéficier d’un dispositif de défiscalisation ou prétendre à des aides financières.

Obtenez des subventions de la DRAC…

Pour réaliser vos projets d’entretien, de réparation ou de restauration de votre château classé ou inscrit au titre des Monuments Historiques, vous pouvez vous adresser à la direction régionale des affaires culturelles (DRAC) et demander une subvention. Dans le cadre de la politique de protection, de conservation et de restauration du patrimoine monumental, la DRAC, via son service de la conservation régionale des monuments historiques (CRMH), dispose en effet de fonds. Ils sont destinés à soutenir les efforts des propriétaires de monuments protégés, n’appartenant pas à l’État. Ces aides ne sont pas très connues et la DRAC est encore peu sollicitée.

La DRAC accorde des subventions pour la réparation d’une toiture, le changement d’une menuiserie à l’identique, le rejointoiement d’un mur, le remplacement de quelques pierres de taille dans un parement… Le montant alloué est de 40% maximum du montant des travaux pour un immeuble classé et de 15% maximum pour un immeuble inscrit au titre des Monuments Historiques.

Déduisez l’intégralité des dépenses liées aux travaux avec la loi Monument Historique

Le dispositif de défiscalisation Monument Historique vise à favoriser l’entretien et la restauration de vieilles bâtisses classées  ou inscrites à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques.

Ce dispositif présente de nombreux avantages. Avec la Loi Monument Historique, lorsque vous achetez et rénovez un château, l’ensemble des charges liées à son entretien et à sa restauration, tout comme les intérêts d’emprunt ayant servi à son acquisition et aux travaux, sont déductibles à 100% des revenus fonciers. Le déficit généré est lui aussi déductible du revenu global, sans aucun plafonnement. Par ailleurs, l’avantage fiscal n’est pas non plus plafonné. Enfin, le dispositif Monument Historique est exclu du calcul du plafonnement des niches fiscales. En contrepartie, vous devez conserver votre chateau et profitez de ce témoin d’histoire pendant une durée minimum de 15 ans.

Dans la même catégorie