02/11/2017

Le Musée Yves-Saint Laurent dans l’intimité d’un créateur

Musée Yves-Saint Laurent

Toute la vie, toute la carrière de l’homme qui fait bouger la mode sont réunies dans ce décor fastueux qui allie rétrospective et restitution de l’intimité de l’artiste. Au cœur du triangle d’or parisien, la façade de cet élégant hôtel particulier situé au 5 avenue Marceau, porte le sigle YSL, C’était là qu’Yves Saint Laurent recevait chaque jour les artistes, les actrices, les brodeuses, les petites mains et les mannequins pour concevoir et fabriquer ses collections. Depuis la disparition du célèbre couturier le 1er juin 2008, son compagnon Pierre Bergé a mis toute son énergie dans ce projet qui a ouvert ses portes le 3 octobre à Paris. Plus qu’un musée, c’est donc une maison qui dit tout de cet homme discret né le 1er août 1936 à Oran (Algérie) et devenu le plus grand de tous les courriers français.

« C’était une véritable ruche ! »

Chacun de ses étages révèle une facette de ce personnage timide né à Oran , comme si l’âme et l’esprit d’Yves Saint Laurent étaient toujours vivants. « C’est un peu la radiographie d’une maison de couture à une certaine époque. C’était une véritable ruche ! », s’exclame Aurélie Samuel, directrice des collections de la Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent qui comptent 35.000 objets rassemblés depuis 1964, dont plus de 7.000 créations de haute couture. Passez le seuil, découvrez le rez-de-chaussée, lumineux, dynamique, moderne où photos en noir et blanc, croquis, prototypes, vidéos vous introduisent au vocabulaire du créateur. Au premier étage, le décorateur Jacques Grange a imaginé un drapé de plâtre qui forme un écrin à une sélection de robes et créations.

Le lieu qui a fait battre les cœurs

Un peu plus loin, un mur présente d’autres œuvres, comme cet écrin de bijoux, sa collection de livres d’arts, ses échantillons de travail. Et puis, voici le lieu qui fait battre les cœurs. Le Studio, l’antre où le maître travaillait, recevait. Quel amoureux de mode ou de design n’a rêvé de pénétrer dans ce laboratoire où fusaient les idées et où, dès 1974, les plus belles oeuvres ont été dessinées et essayées par les mannequins avant de rejoindre les podiums. Crayons de couleur, échantillons, croquis, un étonnant Moujik de porcelaine aux yeux fixes, et même la célèbre blouse blanche dans laquelle le maître travaillait, tout est là et semble l’attendre. « J’ai passé toute ma vie à aider Yves Saint Laurent à construire son oeuvre, et je veux qu’elle dure« , déclarait Pierre Bergé avant sa mort. L’ancien compagnon a usé de toute son influence pour obtenir le label de musée d’Etat qui permet de protéger les collections, de bénéficier des aides de l’Etat et autorise également la préemption des pièces dans les ventes publiques.

Dans ce décor fastueux, le parcours de 450m2 fait voyager entre rétrospective et intimité. Le périple continue aussi au-delà de la Méditerranée où les deux hommes se retrouvaient. L’autre Musée Yves Saint-Laurent vient d’ouvrir à Marrakech. Sa façade de temple moderne en brique de terre cuite répond à l’architecture haussmannienne de l’avenue Marceau où flotte toujours l’âme française du créateur. Il accueille la exposition temporaire thématique qui poursuit l’exploration avec « L’Asie rêvée d’Yves Saint Laurent ».

Où ? Musée Yves Saint Laurent Paris, 5, av.Marceau – Paris 8ème

Dans la même catégorie