16/05/2019

La Palme d’Or, véritable star du Festival de Cannes

Le tapis rouge est déroulé… Les acteurs, les actrices, s’y pressent, s’y arrêtent le temps d’une photo mais la star de la Croisette, c’est elle : la Palme d’Or. Ce joyau dessiné par la maison Chopard et fait rêver tous les réalisateurs. 

Oscar, César, Lion (Venise), Ours (Berlin) … On ne compte plus les trophées qui clôturent les festivals de cinéma. Ils ont tous de quoi faire tourner les têtes, mais la Palme d’Or a quelque chose de spécial. Elégante et audacieuse, elle est  la récompense suprême mais aussi un véritable objet d’art conçu par une créatrice inspirée et très douée : Caroline Scheufele, la directrice artistique et co-présidente de la maison Chopard.

La Palme d’Or : une histoire à elle toute seule

De 1946 à 1954, le jury festival de Cannes ne décernait qu’un « Grand Prix du Festival international du Film » au meilleur réalisateur sous la forme d’une œuvre d’un artiste à la mode. En 1955, la 1ère Palme d’Or voit le jour. Elle fait déjà référence aux palmiers de la Croisette et aux armoiries de la ville de Cannes. Pourtant, la création de Lucienne Lazon est très vite abandonnée. Finalement, il faudra attendre 1975 pour que la Palme revienne. S’en suivront plusieurs versions.

En 1997, Pierre Viot, le directeur du Festival le plus couru de la planète, demande personnellement à Caroline Scheufele de réinterpréter, de rafraîchir le trophée. Cette cinéphile avertie relève le défi. La nouvelle création est épurée, délicate … Les palmes s’étirent légères. Constituée de 118 grammes d’or jaune 18 carats, certifié Fairmined, elle se présente sur un socle de cristal de roche. Cinq artisans fabriquent ce joyau à la main. Du modèle en cire, en passant par le montage, le polissage, l’ajustement des feuilles, quarante heures de travail sont nécessaires. En 1998 pour la 1ère, la Palme d’Or relookée est remise à Cannes. Et depuis 21 ans, c’est donc dans les ateliers Chopard que la Palme d’Or est conçue chaque année.

Outre la Palme d’Or et ses deux versions plus petites pour les prix d’interprétation féminine et masculine ; cinq «mini-Palmes» sont remises aux lauréats du «Grand Prix», du «Prix de la Mise en Scène», du «Prix du scénario», du «Prix du Jury» ainsi que de la «Palme d’Or du Court Métrage» décernés par le jury du Festival de Cannes. La Palme d’Or est offerte par le joaillier qui la garde dans ses coffres jusqu’au dernier moment.

 

Dans la même catégorie